La Merveilleuse Histoire de Pierre Schlémihl, ou L’Homme qui a perdu son ombre par Adelbert von Chamisso

October 23, 2018

La Merveilleuse Histoire de Pierre Schlémihl, ou L’Homme qui a perdu son ombre par Adelbert von Chamisso

Titre de livre: La Merveilleuse Histoire de Pierre Schlémihl, ou L’Homme qui a perdu son ombre

Auteur: Adelbert von Chamisso

Broché: 68 pages

Date de sortie: November 27, 2015

Télécharger Lire En Ligne

Adelbert von Chamisso avec La Merveilleuse Histoire de Pierre Schlémihl, ou L’Homme qui a perdu son ombre

La Merveilleuse Histoire de Pierre Schlémihl, ou L’Homme qui a perdu son ombre par Adelbert von Chamisso a été vendu pour £1.08 chaque copie. Il contient 68 le nombre de pages. Inscrivez-vous maintenant pour accéder à des milliers de livres disponibles en téléchargement gratuit. Le livre disponible en PDF, epub, audiobooks et beaucoup plus de formats. L’inscription était gratuite.

Chamisso, une européen égaré au milieu des ombres


Le mythe de l’exilé


Dans la riche histoire du romantisme allemand, nombreux sont les auteurs dont l’œuvre et la vie s’imbriquent, dont la vie annonce et éclaire l’œuvre, car le romantisme est par essence autobiographique. Mais ils sont peu nombreux ceux dont l’œuvre anticipe et préfigure la vie jusque dans la précision du détail. C’est le cas d’Adelbert von Chamisso et de son conte "Histoire merveilleuse de Pierre Schlémihl", récit autobiographique, mais… d’une étrange façon.
La parution de ce conte – son premier écrit publié – lui a valu une célébrité qui s’est répandue avec une incroyable rapidité. Dans une lettre écrite à son ami Louis de La Foye, quatre ans après la publication de «Peter Schlemihl», il raconte comment il a lui-même trouvé, lors de son voyage de trois ans autour du monde, ce livre à Copenhague et au cap de Bonne-Espérance – et dans les bibliothèques de prêt, il fut régulièrement volé…
Pourquoi cette célébrité ? Différentes interprétations ont été données à la question de la perte de l’ombre qui obsède l’auteur, qui dit de lui-même "Je ne suis nulle part de mise, je suis partout étranger".
Les critiques s’accordent pour dire que ce récit pose "le problème de l’identité individuelle et de la différence par rapport aux autres semblables", à une période de l’histoire européenne où, justement, toutes les vieilles identités volaient en éclats. C’est en quoi l’histoire est également autobiographique.
D’origine française, il est le type même de l’exilé, écartelé entre deux pays, entre deux siècles et entre deux traditions : les suites de 1789 placèrent ce gentilhomme champenois au carrefour de la France et de la Prusse, de l'Aufklärung et des nationalismes du XIXe siècle, du romantisme et de la Jeune-Allemagne…
Schumann immortalisera L’Amour et la vie d’une femme, son Peter Schlemihl fera le tour du monde comme son créateur, qui en rapportera un journal de voyages passionnant, fruit de sa double qualité, littéraire et scientifique. Cette extériorité fait de lui un observateur lucide de la comédie du monde, un témoin idéal, sans a priori sur les autres civilisations.
Mais Chamisso était homme de paradoxes, tout à la fois inoffensif herboriste qui courait les montagnes à la recherche de plantes rares, mais aussi l’extraordinaire, l’inquiétant auteur du fameux Peter Schlemihl que lui envièrent Andersen, Hoffmann et Heine.
Bohème, rêvant de se fixer, bourru et sentimental, meurtri mais plein d'humour, le pittoresque d’Adelbert von Chamisso lui valut plus de solitude que d'affection et de succès. Comment comprendre, en effet, cet aristocrate ennemi des privilèges, qui se réclamait de Rabelais en imitant Schiller, chantait les Peaux-Rouges et le progrès, aimait Rousseau et Béranger ? Au-delà des contradictions du personnage, une seule constante : sa belle spontanéité.

Est-il si important d’avoir une ombre? Le jeune Peter Schlemihl, désargenté, n’hésite pas à vendre la sienne à un singulier personnage en habit gris en échange d’une bourse magique inépuisable. Tout à son nouveau statut d’homme fortuné, l’ingénu ne tarde pas à se rendre compte qu’il a scellé un pacte avec le Diable. Il va connaître une existence de proscrit. On se détourne avec effroi de ce voyageur fastueux mais qui n'est plus un homme comme les autres.
Condamné à vivre loin de la lumière, il tentera sans succès de reprendre son bien à l'Homme Gris. Mais un miraculeux hasard l'engagera dans la voie de l'expiation, du vrai savoir et de la rédemption.
Vendre son âme au Diable… un des thèmes fondateurs du romantisme allemand à découvrir dans ce récit fantastique et philosophique, pétillant d’une étonnante modernité. A l'origine d'un mythe moderne dont on n'a pas encore épuisé la richesse, c’est l'une des œuvres les plus saisissantes du romantisme allemand.